Travaux d’automne au jardin

octobre 17, 2018

Classés dans :

Alors que les jours raccourcissent et que le mercure descend, le jardin se transforme. Pour prolonger son attrait jusqu’en hiver et lui permettre de revenir en pleine forme au retour des beaux jours, voici quelques suggestions à mettre en œuvre dès maintenant.

Rentrez vos plantes tropicales à la chaleur avant qu’elles ne s’enrhument

Avant que la température nocturne ne baisse en dessous de 10 °C, rentrez à la chaleur de votre maison les plantes tropicales qui ornaient votre jardin en été — hibiscus, palmiers, bananiers, plantes grasses, ficus, etc. Le froid entre 5 et 10 °C ne les tue pas, mais leur feuillage jaunira davantage quand vous les ferez passer à l’intérieur. Lavez les feuilles à l’eau additionnée de savon noir pour éliminer les insectes qui pourraient y avoir élu domicile !

Préparer la saison prochaine

L’automne est une excellente période pour diviser la plupart des vivaces et pour transplanter les arbustes, car la croissance racinaire est forte à cette période de l’année. Si vous ne tardez pas trop, ces plantes auront tout le temps de bien s’enraciner avant que la terre ne gèle pour de bon.

Vous pouvez aussi ajouter du compost au pied des plantes. On doit constamment renouveler la matière organique dans le sol et si vous ne laissez pas les feuilles se décomposer sur place, seul le compost permet de maintenir la richesse de la terre de vos platebandes. Soyez généreux !

Pour une belle pelouse verte et en santé au printemps suivant, appliquez un engrais riche en azote, mais contenant aussi une bonne dose de potasse. Un ajout généreux d’azote à la fin de l’automne aide la pelouse à retrouver rapidement sa belle couleur verte au printemps et la potasse augmente sa résistance au froid.

Sortez de terre les bulbes tendres…

Les bulbes, cormes et rhizomes des dahlias, cannas, glaïeuls, bégonias, callas et autres espèces non rustiques tolèrent un gel léger, mais si celui-ci tarde à arriver, déterrez-les au début octobre par une belle journée ensoleillée et secouez l’excédent de terre. Laissez-les sécher à la noirceur dans un endroit frais et bien aéré durant une dizaine de jours. Quand le feuillage est sec, coupez-le et enlevez ce qui reste de terre autour des bulbes. Rangez-les ensuite à la noirceur, dans un endroit frais et sec à l’abri du gel, dans des caissons de bois, des sacs de papier ou des filets.

Et plantez des bulbes vivaces !

Préparez déjà le printemps en plantant des tulipes, des narcisses, des crocus et une foule d’autres espèces de bulbes et cormes rustiques aux fleurs vivement colorées ! Attendez que la température diurne refroidisse autour de 10 °C pour les planter, mais achetez-les dès que possible pour avoir le meilleur choix ; rangez-les à la noirceur et au frais en attendant les conditions propices à la plantation.

Faites du ménage, sans excès

Ce n’est pas nécessaire ni utile de couper toutes les parties aériennes des plantes vivaces en automne. Certaines sont d’ailleurs très décoratives avec leurs caboches de graines séchées ou leurs épis vaporeux. Les graines de nombreuses espèces sont d’ailleurs très prisées des oiseaux en hiver. Aussi, seul le feuillage qui a souffert de maladie ou d’attaques d’insectes durant la belle saison devrait être taillé.  Jetez-le aux ordures plutôt que sur le tas de compost.

Mieux vaut prévenir que guérir

Certains arbustes de l’entrée et des allées ont tendance à s’écarter sous le poids des grosses bordées de neige mouillée. Pour leur éviter le grand écart, attachez-les simplement avec de la ficelle, sans trop serrer. Si, pour les protéger, vous avez besoin de leur construire une cage en bois qui défigure le devant de la maison, pensez à les remplacer par une plante vivace ou un ligneux plus robustes qui n’auront pas besoin d’une telle structure ! Après tout, le jardin doit aussi être joli en hiver.

Ces conseils vous sont proposés par Par Claire Bélisle de Pépinière Jasmin. Jardin Jasmin

 



Légalisation du cannabis et immobilier : ce qu’il faut retenir

Que vous soyez  acheteur ou vendeur, locateur ou locataire, la nouvelle loi sur le cannabis qui est entrée en vigueur  le 17 octobre dernier vous concerne. En effet,  les règlements découlant de cette loi ont fait naître de nouvelles responsabilités. Voici un tour d’horizon. Les risques de la culture pour une maison Le cannabis est… Voir l’article

Les vices cachés

Qu’est-ce qu’un vice caché? En immobilier, pour que l’on parle d’un vice caché quatre conditions doivent être rencontrées: -Le vice doit, comme son nom le mentionne, être caché, c’est-à-dire qu’il ne doit pas être apparent suite à une observation attentive. -Le vice doit être grave. Pour ce faire il doit diminuer l’utilité de l’immeuble à… Voir l’article

Le fonds de prévoyance, élément décisif pour l’achat d’un condo

Avant même d’entreprendre la négociation avec le vendeur de la propriété convoitée, il est judicieux de consulter les états financiers de la copropriété. Afin de s’assurer de la saine gestion des lieux, l’acheteur doit connaitre le montant du fonds de prévoyance qui est destiné aux réparations majeures. Et surtout, porter une attention particulière aux travaux… Voir l’article