Le fonds de prévoyance, élément décisif pour l’achat d’un condo

août 10, 2018

Classés dans :

Avant même d’entreprendre la négociation avec le vendeur de la propriété convoitée, il est judicieux de consulter les états financiers de la copropriété. Afin de s’assurer de la saine gestion des lieux, l’acheteur doit connaitre le montant du fonds de prévoyance qui est destiné aux réparations majeures. Et surtout, porter une attention particulière aux travaux à venir, aux dettes et aux retards dans les frais communs -s’il y a lieu.

Pour avoir l’heure juste, un simple appel au gestionnaire du syndicat de la copropriété peut s’avérer fort utile. Il s’agira aussi d’obtenir les procès-verbaux des dernières assemblées du syndicat. En plus d’y retrouver les décisions financières prises par les copropriétaires, ces documents peuvent révéler leurs préoccupations et les problèmes qu’ils ont vécus. Autant d’éléments qui peuvent guider l’acheteur potentiel dans ses choix.

Cotisations spéciales et imprévus

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le fonds de prévoyance ne couvre pas tous les frais reliés aux travaux. Dans certains cas, le syndicat peut décider de constituer un fonds d’imprévu qui, même s’il n’est pas obligatoire au sens de la loi, fera l’objet d’une clause dans la déclaration de copropriété.

Selon une étude réalisée par la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) en 2015, plus de la moitié des gestionnaires sondé (61 %) ont dû exiger une cotisation spéciale auprès de leurs copropriétaires. Mais l’application d’une cotisation spéciale ne veut pas nécessairement dire que les finances de la copropriété ne sont pas en santé. Il peut y avoir des imprévus pour refaire l’extérieur de l’immeuble, par exemple. Cela dépend de la façon dont les administrateurs veulent financer les travaux .

Étude du fonds

Le Regroupement des gestionnaires et des copropriétaires du Québec (RGCQ) a lancé sur son site l’Indice Condo, un test qui permet d’effectuer une planification en fonction du coût des travaux à réaliser au cours des 25 prochaines années. Une charte comptable permet de chiffrer chacune des dépenses de l’immeuble et de les comparer en fonction d’un éventuel standard québécois.

L’indicateur reporte ces coûts sur une base annuelle et fixe ensuite la cotisation mensuelle au fonds de prévoyance pour chaque habitation. Le RGCQ recommande de refaire cet exercice tous les cinq ans. Aussi, l’association met à la disposition du public un Bottin des fournisseurs sur son site internet, dans lequel on retrouve toute une liste de gestionnaires de copropriétés.

Pour plus d’information:

Le site du RGCQ: http://fr.rgcq.org/avantages-des-membres/

Contactez un membre de notre équipe: bardagi.com

 

 



Légalisation du cannabis et immobilier : ce qu’il faut retenir

Que vous soyez  acheteur ou vendeur, locateur ou locataire, la nouvelle loi sur le cannabis qui est entrée en vigueur  le 17 octobre dernier vous concerne. En effet,  les règlements découlant de cette loi ont fait naître de nouvelles responsabilités. Voici un tour d’horizon. Les risques de la culture pour une maison Le cannabis est… Voir l’article

Planifier maintenant pour vendre demain

La venue de l’automne n’est pas seulement synonyme de retour à la routine et à des températures moins clémentes, ça représente également le moment où le marché immobilier reprend  pleinement son envol pour les mois à venir. Comme chaque année, la saison automnale qui est à nos portes demeure un moment tout indiqué pour amorcer… Voir l’article

Comment bien préparer une propriété avant de la vendre?

Un acheteur passe en général moins de 40 minutes à visiter une propriété et en visite plusieurs avant de faire un choix définitif. L’apparence de votre propriété est donc un point essentiel pour maximiser sa valeur, mais aussi pour susciter un intérêt important chez un éventuel acheteur. Il faut savoir qu’en règle générale, une propriété… Voir l’article